Comment une attitude affirmative peut vous aider comme entrepreneur?

0
attitude affirmative

Oui, monsieur ! Oui, madame ! Une attitude affirmative peut vous aider.

Ce que je m’apprête à vous écrire va totalement à l’encontre des visions populaires qui vous disent d’apprendre à dire « non » et d’apprendre à mettre vos limites.

Moi, au contraire, j’ai envie de vous dire d’arrêter de dire « non », d’ouvrir les portes et d’éliminer vos limites et, mieux encore, je vous le souhaite dans toutes les sphères de votre vie !

Au lieu d’apprendre à dire « NON », je crois qu’il vaudrait mieux apprendre à faire des choix ! Mais pour que ces choix soient bons pour vous, vous devez répondre à la question qui tue !

Qu’est-ce que vous voulez être, faire, avoir dans votre vie ? Parce qu’en fait, la seule raison qui vous permettrait de dire « non » à quelque chose est si dire « oui » vous éloignait de votre objectif, de ce que vous voulez être, faire et avoir !

Tout le monde est capable de dire « non », c’est la première chose qu’on apprend en venant au monde. Il y a même une phase qui porte ce nom. On excuse un enfant en disant « il est dans sa phase du “ non ” ».

Cette phase est même bien documentée. Elle arrive entre 2 et 3 ans. L’enfant, dans le but de s’affirmer, dit « NON » à tout. On le dit dans sa phase d’opposition, qui est le début d’une nouvelle maturité, mais cette phase est censée durer approximativement 18 mois, pas 18 ans et encore moins toute une vie.

Attitude affirmative : un apprentissage

Un enfant dans cette phase, inconsciemment, teste les limites de l’adulte, mais qu’en est-il de l’adulte dans sa phase du « non » ? Est-ce que lui aussi souhaite tester vos limites, ou est-ce sa façon de s’affirmer ?

Peu importe ses raisons, il s’agit indéniablement de la meilleure façon d’arrêter toute croissance et de fermer la porte aux possibilités.

Savoir ce qu’on veut être, faire, avoir implique le processus d’une bonne planification stratégique personnelle. En fait, c’est comme planifier un voyage dont vous êtes le principal concerné. Il s’agit de prendre conscience d’où on est et d’où on veut aller précisément, ce qu’on veut vivre. Prendre acte de l’écart entre les deux et de construire son plan d’action tant personnel que professionnel.

Vous pouvez vivre le processus avec Lise Setlakwe (https://www.lisesetlakwe.com/formations/planification-strategique-personnelle.html)

Aussi avec un livre tel que Se réinventer grâce à la planification stratégique personnelle, de Danye Beaulieu, publié aux Éditions de l’Homme. (https://www.amazon.ca/-/fr/Danie-Beaulieu/dp/2761953355/ref=sr_1_1?__mk_fr_CA=%C3%85M%C3%85%C5%BD%C3%95%C3%91&dchild=1&keywords=planification+strat%C3%A9gique+personnelle&qid=1606689148&s=books&sr=1-1)

Le fait de savoir exactement ce qu’on veut être, faire et vivre vous permet de reconnaître immédiatement les occasions lorsqu’elles passeront sous votre nez.

Ne dites jamais « NON », mais dites « Je vais y réfléchir » et faites-le ! 

Les personnes qui me connaissent savent que pour moi, « Non », ce n’est pas une option. Ne jamais dire « NON » implique que je devrai revenir avec une réponse, une décision que j’aurai prise en toute conscience. Je suis convaincue que je pourrais compter par milliers les moments de pur bonheur que j’aurais manqués.

Les occasions que je n’aurais pu saisir parce que je n’aurais pas créé ces liens qui m’ont ouvert tant de portes. Les expériences que je n’aurais pu vivre et qui font de moi la femme que je suis aujourd’hui !

Considérant que nous sommes la somme de nos expériences, comment puis-je me soustraire à une offre qui fera de moi une plus grande personne et un meilleur entrepreneur!

En fait, ce qui est le plus important, ce n’est pas d’apprendre à dire « non », mais vraiment d’apprendre à faire des choix éclairés avec une attitude affirmative, mais c’est quoi un choix éclairé ?

La suite dans un prochain article…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci de mettre votre commentaire
Merci d'indiquer votre nom ici