Pourquoi l’étendue du risque de change est un élément non négligeable!

0
l'étendue du risque de change

Au cours des dernières semaines, plusieurs éléments ont introduit de l’instabilité sur les marchés. Les élections américaines, le Brexit, la seconde vague de la COVID-19 et l’endettement grandissant des pays, en raison des mesures extraordinaires prises par les gouvernements à l’échelle planétaire, pour contrer la crise sanitaire en sont quelques exemples. Le marché des devises, étant probablement la classe d’actifs la plus instable dans le monde, n’échappe pas à cette tendance.

L’étendue du risque de change, un élément non négligeable

  • Depuis 1991, l’écart mensuel moyen du taux CAD/USD1est de 3,76 cents CA. Sur un chiffre d’affaires de 1 M$ US, cela représente un risque de 37 600 CAD. Pour un profit de 150 000 CAD, le pourcentage de profit mensuel à risque est donc de 25 %.
  • De plus, soulignons qu’au cours de cette période, 25 % du temps, cet écart était supérieur à 5 cents CA, ce qui représente plus du tiers du profit mensuel, qui est à risque en raison de la volatilité du taux de change.
  • En mars 2020, au cœur de la première vague de la COVID-19, l’écart mensuel CAD/USD a atteint 11,4 cents CA à la suite d’une forte et rapide appréciation du dollar américain qui a atteint un sommet à 1,45 CAD/USD dans la dernière quinzaine du mois de mars. Pour un profit de 150 000 CAD sur un chiffre d’affaires de 1 M$ US, le pourcentage de profit à risque aurait été de 72 %.
  • Le dollar américain s’est ensuite déprécié contre le dollar canadien au cours des derniers mois et oscille aux alentours de 1,31 et 1,34 CAD/USD depuis le début du mois de septembre. Pour le mois de septembre, l’écart mensuel moyen du taux CAD/USD s’est établi à 3,41 cents CA.

Le risque auquel vous êtes exposés a donc augmenté de plus de 3 fois en quelques jours au cours du printemps 2020.

Écart mensuel sur le risque de change

L’étendue du risque de change est déjà amplement significative sous des conditions « normales » pour justifier une attention particulière. L’exemple présenté précédemment démontre qu’en situation de crise la taille des variations de change et à la rapidité à laquelle elles se produisent peuvent fortement avoir un impact sur vos résultats financiers. Le besoin d’une politique de gestion du risque de change est sans équivoque.

Le risque de change fait partie de ces risques dits à diffusion rapide et à impact sévère. Les entreprises doivent donc se méfier encore plus de ces risques de grande vélocité, car ils frappent rapidement l’organisation.

La politique de gestion du risque de change est une nécessité, car les mouvements de taux de change; tant en direction qu’en amplitude, sont soudains, imprévisibles et peuvent être très significatifs.

Être préparé, et non réactif, dans la gestion des risques de devises permet de soutenir efficacement votre stratégie de développement à l’international.

Planifier la mise en place d’une politique de gestion des risques de devises qui permet de :

  • Économiser du temps
  • Réduire les risques
  • Améliorer les performances de vos couvertures
  • Diminuer les coûts de transaction
  • Organiser les données devant être prises en charge
  • Augmenter le contrôle sur votre rentabilité

Pour aller plus loin

 

1 Étendue = (taux minimum – taux maximum) à l’intérieur d’un mois. Taux de change exprimé en quantité de dollars canadiens pour 1 unité de la devise étrangère.

PARTAGER
Article précédentL’importance d’écrire à la main pour accomplir ce que l’on veut!
Article suivant5 éléments à considérer pour l’entrepreneur qui veut des revenus en ligne!
Gilles Vigneau MBA, ASC, C.Dir.
Gilles Vigneau, MBA, ASC, C.Dir.

Économiste de formation, Gilles Vigneau a passé plus de vingt-cinq ans sur les marchés financiers, au sein des grandes banques canadiennes et internationales soit comme trader, expert-conseil ou gestionnaire.  Il s’est alors construit une réputation et un réseau de contacts enviables.  Il s’est spécialisé en financement, en investissement et en couverture de risque pour une clientèle de gouvernements, de grandes sociétés et des fonds de pension.  Il est d’ailleurs un des pionniers des produits dérivés au Québec.  À force de travailler avec des chefs d’entreprises et de s’impliquer dans la gestion de banques, Gilles Vigneau a acquis de solides expériences en gestion.  Il est aussi devenu administrateur de sociétés certifié.

Gilles Vigneau est passionné par l’entreprenariat canadien et par la finance.  Il a fondé Trésorisques Inc. («Trésorisques») suite au constat que : (1) plusieurs compagnies canadiennes n’ont pas d’approche pro-active en ce qui concerne la perte de valeur due aux devises étrangères et aux taux d’intérêts; et que (2) il y a peu ou pas d’aide offerte sur le marché à cet égard. Trésorisques a pour mission d’offrir aux entreprises d’ici des outils afin de se protéger contre les pertes de valeur, principalement en ce qui touche les devises étrangères et les taux d’intérêt. Trésorisques a l’expertise pour vous permettre de passer à l’action afin de protéger vos revenus d’exportation et contrôler vos dépenses d’importation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci de mettre votre commentaire
Merci d'indiquer votre nom ici