Recrutement de main-d’oeuvre, 6 pistes de solutions !

Recrutement

Des entreprises qui refusent des commandes, réduisent leurs heures d’ouverture ou ferment carrément à cause du manque de personnel. Le taux de chômage est dans un creux historique au Québec présentement et ce n’est pas une bonne nouvelle pour tout le monde.

En effet, il est de plus en plus difficile pour les petites et moyennes entreprises de recruter de bons employés. Afin de vous aider à faire face à ce défi, je vous présente six bassins de recrutement négligés par les employeurs. Évidemment, il y a des raisons pour lesquelles ces bassins sont négligés, mais l’effort en vaut la peine.

6 bassins de recrutement négligés

 Les 55 ans et plus

Que ce soit simplement pour demeurer actifs ou pour obtenir un revenu d’appoint, de plus en plus de retraités désirent continuer à travailler. Ils sont loyaux et appréciés de la clientèle, mais vous devrez leur proposer un horaire à temps partiel et adapté selon les saisons afin de compter sur leur expertise. Voici deux portails qui mettent en relation des candidats d’expérience avec des employeurs.

https://maindoeuvre50plus.com/

https://emploiretraite.ca/

Les immigrants

Historiquement, le taux de chômage chez les immigrants est au moins 40 % supérieur à celui de la population en général. Pourtant, plusieurs immigrants possèdent d’excellentes qualifications, mais ces dernières ne sont malheureusement pas toujours reconnues. Puisque les immigrants sont souvent concentrés dans les grands centres, peut-être devriez-vous prévoir une allocation pour couvrir les frais de déplacement ou de logement du candidat lors d’une entrevue en personne en région ? Emploi-Québec et son programme d’aide à l’intégration des immigrants et des minorités visibles en emploi (PRIIME) ainsi que la Table de concertation des organismes au service des personnes réfugiées et immigrantes sont deux ressources utiles.

http://www.emploiquebec.gouv.qc.ca

http://tcri.qc.ca/

Les handicapés

Chaque année, le Regroupement des organismes spécialisés pour l’emploi des personnes handicapées accompagne plus de 10 000 personnes handicapées dans leur démarche d’intégration ou de maintien en emploi. Ils offrent de nombreux services gratuits aux employeurs tels que l’identification des postes et l’analyse des tâches, la présélection des candidats, l’accompagnement individualisé et l’entraînement de l’employé, la formation du personnel de supervision ainsi qu’un suivi individuel en emploi durant plusieurs mois.

http://roseph.ca/

Les travailleurs en formation

La plupart des établissements scolaires bénéficient d’un service de placement étudiant pour des stages, des emplois saisonniers, à temps partiel ou à temps complet. Aussi, le site Trouve un stage met en relation les étudiants à la recherche d’un stage (rémunéré ou pas) et les entreprises du Québec. Il peut aussi être avantageux pour un employeur de tisser des liens avec les centres de formation professionnelle en allant y faire une présentation. Par ailleurs, le Collectif des entreprises d’insertion regroupe 50 entreprises présentes dans 14 régions du Québec qui forment annuellement plus de 3 100 décrocheurs.

https://trouveunstage.com/

http://collectif.qc.ca/

Les personnes sous-représentées

Alcooliques, toxicomanes, judiciarisés, itinérants, autochtones, joueurs pathologiques, cyberdépendants… Toutes des clientèles desservies par deux organismes présents partout au Québec afin de vous appuyer dans votre recrutement : le Réseau des services spécialisés de main-d’œuvre et l’Alliance des centres-conseils en emploi.

http://rssmo.qc.ca/

http://axtra.ca/

Les militaires

Le Programme d’aide à la transition de carrière endossé par plus de 250 entreprises canadiennes aide les militaires membres de la Force régulière et de réserve, les anciens combattants et les conjoint(e)s militaires qui ont amorcé la transition de départ des Forces à trouver du travail dans le monde civil.

https://www.metforce.ca/

Dans le contexte actuel, toute petite ou moyenne entreprise ne peut se payer le luxe de ne pas recruter dans des bassins de recrutement négligés. Tôt au tard, vous devrez envisager cette option, puisque selon un article publié en décembre 2017 par la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante, il y aura 1 372 200 emplois à combler au Québec d’ici 2024.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci de mettre votre commentaire
Merci d'indiquer votre nom ici